Tous les rêves du monde

Tous les rêves du monde, un film de Laurence Ferreira Barbosa, avec Pamela Constantion-Ramos.

Non on ne rêve pas en contemplant Pamela. C’est plutôt Claudia qui retient davantage mon attention. Je m’interroge à vrai dire sur ces rêves, sauf à imaginer un endormissement bien légitime des spectateurs dans la salle.  Pour une fois ce ne fut pas mon cas, même si  mon épouse aurait pu « ne pas voir » ce film. Personnellement j’ai éprouvé un certain plaisir devant ce joli documentaire sur l’immigration portugaise en France. Joli par cette famille bien assimilée, devenue française de cœur tout en restant attachée à ses racines dans lesquelles elle va se ressourcer au moins une fois l’an. Joli aussi par ces paysages arides du Portugal et cette vie bucolique qui n’existe plus ici. Joli enfin par cette fête patronale au village et sa procession religieuse à faire hurler La Libre Pensée et autres laïcistes qui veulent en France interdire les crèches, démolir les croix, supprimer les saints du calendrier, paganiser les jours fériés et faire taire les cloches.

Deux tributs ont été payés à la police de la pensée à savoir l’IVG d’une jeune fille, et aussi, modestement, une pique contre Salazar dont le nom est cité brièvement, un « minimum syndical » que peu de spectateurs ont dû remarquer, et que j’ai prise au vol parce que j’attendais depuis le début une charge contre ce « dictateur maurrassien et catholique »… Cela n’a même pas été dit… Tout se perd

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s