Les Fiancées en folie

Les Fiancées en folie, une comédie américaine de 1925, de Buster Keaton, avec Buster Keaton.

« Qu’en éternelle fiancée,
A la dame de mes pensées
Toujours je pense ».

Y a-t-il un plus beau mot de la langue française que celui de « fiancée », que Brassens a si joliment mis en musique. Il est synonyme de « promesse », ce que souligne d’ailleurs l’autre terme de « promise ». La comédie burlesque de Keaton, dont le titre américain originel est The Seven Chances, n’a pas ce romantisme, même si elle n’en est pas dénuée.

Il faut, comme moi, aimer les gags et grosses farces pour rire à gorge déployée devant les clowneries de Buster Keaton. Pour mon épouse, que ces pitreries n’amusent pas, le spectacle n’était pas sur l’écran mais à côté d’elle, à me voir et m’entendre.

Un petit film ou un DVD à regarder en famille, dès que les enfants savent lire (VOSTF), pour oublier pendant une heure la hausse de la CSG, que Rocard a créée il y a 15 ans à 1.1 %, et dont le taux de base, après les coups de pouce de Balladur, Juppé et Macron, atteint aujourd’hui 9.2 % !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s