Le Grand Bal

Art et Essai : Le Grand Bal, un film français de Laetitia Carton.

« Quand tu danses, danses, danses devant moi
Je sens mon cœur qui bat
Au rythme de tes pas… »

Malheureusement les moments ont été rares où, à l’instar de Gilbert Bécaud, j’ai senti « mon cœur qui bat  » et où j’ai eu moi aussi envie d’entrer dans la danse.
C’est un événement original que nous présente ce documentaire, à savoir la réunion annuelle pendant toute une semaine, à la mi-juillet, de plus de 2000 danseurs à Gennelines, dans l’Allier.
Ni rap, ni techno, ni même rock mais une foule de gens divers – et pourtant sans « diversité  » – qui virevolte et frappe du pied sur une musique enracinée et tellement identitaire que l’une des danseuses se croit obligée de dire : « on danse pour accueillir les immigrés  » ! Sans doute le prix à payer au Politiquement correct pour obtenir le financement du film…
Malheureusement des longueurs, des parlottes avec des redites, m’ont donné l’impression de faire tapisserie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s