Pupille

A l’affiche : Pupille, un film français de Jeanne Herry, avec Gilles Lellouche (Jean, assistant familial), Sandrine Kiberlain (éducatrice), Miou-Miou (coordinatrice), Élodie Bouchez (Alice, mère adoptive), Stefi Celma (assistante médicale).

Pupille, un docufiction très intéressant qui va de l’accouchement sous X jusqu’à l’adoption du bébé, et souligne l’attention portée au bien de l’enfant par les différents acteurs.
Comme par hasard, néanmoins, ceux-ci se félicitent du droit d’adopter donné aux « familles monoparentales » et, en l’occurrence, le nouveau-né sera confié à une femme seule, divorcée sans enfants…
(je croyais que le mot « famille » concernait un ensemble de personnes !)

Ne chipotons pas, ils auraient pu l’attribuer à une paire de même sexe, et regretter, en outre, que la mère biologique n’ait pas choisi l’avortement !

Décidément, Non, ce film n’est pas malsain, et l’on se réjouit, à l’accouchement, d’entendre la sage-femme et les infirmières dire : « c’est un garçon », sans attendre que ce nouvel individu choisisse de lui-même le genre auquel il voudra appartenir !

On rend grâce aussi à la réalisatrice d’avoir mis en scène le besoin d’une mère éprouvé par Théo, tristement « autiste » devant Jean, l’assistant familial qui s’occupe pourtant de lui avec beaucoup d’affection, alors que Mathieu sourit et commence à communiquer avec sa nouvelle maman…

Mais quel « garçon » ne rêverait pas d’être dans les bras d’Élodie Bouchez ?

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s