Au bout des doigts

A l’affiche : Au bout des doigts,  un film français de Ludovic Bernard, avec Lambert Wilson (Pierre Geitner), Jules Benchetrit (Mathieu Malinski), Kristin Scott Thomas (« La Comtesse ») et Karidja Touré (Anna)

L’Ascension était un bon film de 2017 au cours duquel Ludovic Bernard a fait escalader l’Everest à un jeune de banlieue.
Au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, aujourd’hui, ce même réalisateur fait monter un jeune délinquant au sommet de la gloire.
Au bout des doigts, c’est pourtant du bout des lèvres, ou plutôt de la plume, que les critiques des quotidiens locaux commentent ce film,  La Provence et surtout Var-matin qui titre « Concerto de fausses notes ».
Eh bien non ! 2019 commence en grande musique avec cette comédie dramatique pleine de  suspense et d’émotion dans laquelle – une fois n’est pas coutume, amusons-en nous – le scénario orchestre joliment la diversité des notes blanches et noires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s