Mon oncle d’Amérique

Mon oncle d’Amérique, un film d’Alain Resnais de 1980, avec le biologiste Henri Laborit, Gérard Depardieu et Marie Dubois (René et Thérèse Ragueneau), Nicole Garcia (Janine Garnier), Roger Pierre et Nelly Borgeaud (Jean et Arlette Le Gall), Catherine Frot (Arlette, jeune fille), et Pierre Arditi (Zambeaux).

Mon oncle d’Amérique… on en rêve tous, même si Les Républicains En Marche évoquent l’idée de compenser, par une augmentation des droits de succession, l’abrogation de l’Impôt Sur la Fortune mobilière (la fortune immobilière, qu’on ne peut pas délocaliser, reste taxée, alors que son entretien est créateur d’emploi et coûte cher aux propriétaires !).

Bref on en rêve, mais ni mon épouse ni moi-même n’avons compris le rapport entre cet oncle à héritage et le quasi-documentaire sur la psychologie des comportements humains mise en scène par Alain Resnais.

J’aurais pu ne pas voir son précédent Hiroshima mon amour, réalisé en 1959… Je ne rendrai certainement pas visite à nouveau à ce tonton-là, même si je ne me suis pas ennuyé, mais ce discours scientifique me dépasse un peu, pour ne pas dire beaucoup, et il me faudrait sans doute beaucoup trop de séances pour assimiler l’articulation des trois cerveaux du Professeur Laborit.

C’est amusant, en revanche de voir cette brochette d’excellents acteurs avec quarante ans de moins.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s