The House that Jack built

Art et Essai : The House that Jack built, un film danois de Lars von Trier, avec Matt Dillon (Jack), Bruno Ganz (Verge), Riley Keough (Simple) et Uma Thurman (femme n°1).

En racontant l’histoire d’un architecte qui construit sa maison,  Lars von Trier aborde la psychologie d’un serial killer.
A vrai dire,  je n’ai pas compris le lien entre l’un et l’autre,  et cette fiction m’a paru, surtout, comme un film d’horreur d’une grande violence, à déconseiller aux âmes sensibles… et aux autres.
J’ai néanmoins ri devant la folie et l’outrance de Jack et, contrairement à mon épouse, j’ai passé une bonne soirée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s