Wildlife

A l’affiche : Wildlife, un film américain de Paul Dano, avec Jake Gyllenhaal (le père), Carey Mulligan (la mère), Ed Oxenbould (le fils).

Wildlife, cela signifiait pour moi une vie sauvage, mais il s’agit de l’adaptation d’un roman américain de Richard Ford , de 1990, traduit en français avec pour titre Une saison ardente.

Qu’importe d’ailleurs car je ne vois pas le lien entre ce titre et le drame « sociétal », malheureusement de plus en plus banal, particulièrement bien rendu de cet enfant qui assiste à la désagrégation du couple de ses parents.
Le film est lent sans qu’il se passe grand-chose.  Davantage que mon épouse, j’ai été saisi par cette inaction et j’ai ressenti la douleur de ce petit garçon. Celui-ci n’a pourtant rien d’attachant, mais le bizarre du film, c’est l’évolution contrastée du père et de la mère, et c’est la mère… qui est coupable.

Hasard de la programmation, le même soir, sur Arte, le film Tuer un homme nous montre la femme du bijoutier elle aussi coupable d’abandonner son mari dont le crime a été précisément de vouloir la défendre.

Les femmes qui s’en vont et les époux victimes… Marlène Schiappa fait bien les choses.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s