Un + Une

Un + Une, une comédie dramatique de Claude Lelouch, avec Jean Dujardin

 

Un,     comme auc un    intérêt
Une, comme auc une raison d’aller le voir

 

Publicités

Sicario

Sicario, un thriller de 2015, réalisé par Denis Villeneuve

.Le mercredi 2 décembre 2015 j’ai vécu mon premier jour de congé avant retraite… que j’ai passé en partie « sous le soleil de Mexico »… un film sur la lutte contre le trafic de drogue et la nécessité de sortir parfois de « l’état de droit » pour faire précisément respecter le droit… sujet actuel s’il en est… un film à voir sauf par les cardiaques.

Cartel

Cartel, un film de Ridley Scott.

Penélope Cruz et Brad Pitt… un duo attirant… surtout Pénélope…  mais un mauvais film

Dommage, parce que la partie essentielle du film sur le trafic de drogue au Mexique méritait d’être vue

Mais le long début, incompréhensible même quand les critiques ont raconté le scénario, et la fin qui se veut « intellectuelle »,  en font un film à déconseiller, sans compter les scènes et dialogues « border line » porno…

Même en 3ème position, ce film mérite d’être inscrit au cartel des films que nous sommes allés voir… par erreur

  • Inside Llewin Davis
  • La Vénus à la fourrure
  • Cartel

Inside Llewyn Davis

C’est mon fils qui nous avait dit du bien de The Big Lebowski !
Je crois n’y avoir rien compris et me souviens de la seule scène, qui nous avait amusé, où le vent rabat les cendres de l’urne funéraire dans la figure des amis du défunt !

Sans doute un problème de génération…

 Mais que mon frère aîné ait aimé le dernier film des frères Coen, c’est à n’y rien comprendre :
Un décor crasseux, un type sans aucun charisme, qui ne semble pas « propre sur lui » et qui chante, d’une voix nasillarde et avec l’air « imprégné », des bluettes sans mélodie…
A part « j’entends siffler le train », c’est ennuyeux et sans intérêt !

D’ailleurs, cela aurait du nous alerter, nous étions – mon épouse et moi – seuls dans la salle !

A tout voir, je préfère la Vénus  où il y  avait, au moins, un jeu d’acteurs…

 

 

La Vénus à la fourrure

La Vénus à la fourrure, une comédie dramatique de Roman Polanski, avec Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric.

J’avais quatre bonnes raisons de ne pas aller voir ce film.
Les mêmes sans doute qui conduisent La Provence à le gratifier de quatre étoiles, c’est-à-dire « excellent ».
D’abord c’est un Polanski ;
Et la critique précise : « érotique, pervers, fanatico féministe »…

 Mais hier soir, à 18H30, il faisait nuit à La Ciotat, il pleuvait et il ventait…

 Je n’imaginais pas la cinquième raison de ne pas y aller : c’est « ch… » !

 Bref, un film qui se veut « intellectuel » pour des « intellectuels »… pas pour moi.

 Il faut savoir parfois rester chez soi, bien calé dans son fauteuil, un verre à la main en lisant un bon livre ou un bon journal.